Nos adhérents


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Concours "Un haïku pour le climat", voici venu le temps du vote des internautes, votez pour vos haïkus préférés parmi les quelques 240 haïkus reçus.

Méditatifs et zen, humoristiques, ou révoltés, vos poèmes nous communiquent une belle énergie. Merci encore à tou.te.s les poét.esse.s et à vos écrans pour le vote, vous avez jusqu’au 19 juin à minuit pour voter !

A dix-neuf degrés
Douce facture de chauffage
Un bon pull douillet

À fleur de grève
plus de roches exposées
Le fleuve se meurt

A l’origine était l’étoile
Ses rayons sont à récolter
Pour ne pas finir dans la nuit

A la course
plus rapide que moi
la pluie

À la fin de l’hiver elles fleurissent
Leur odeur douce et sucrée embaume l’air
Et réchauffent nos cœurs glacés

A travers les pales le vent
Souffle l’espoir de doux printemps
Pousse plus loin le mauvais temps

Ainsi fond fond fond
le petit sommet des crêtes
Contines en pleurs

Animaux disparus
Tristesse de la population
Espèce renouvelable

Après l’hiver
l’herbe reverdit
entre les tombes.

Après la tornade
un bidon de Roundup
Parmi les débris

Au gré du vent d’ouest
petits parachutes
en apesanteur

Au loin devenu si proche,
les ours et la glace
fondent en larmes

Aube incertaine
Vol de perdrix
Sur les champs dévastés

Automne des fossiles
Printemps des renouvelables
Il n’y a plus de saisons

Autos disparues
de la surface de la planète
— Des gouttes de rosée

Avec aisance
le vent doux feuillette l’arbre -
début de l’été

Ballet d’éoliennes
le vent joue sa mélodie
Électrons plus propres

Belles énergies
Nous donnent la force
De penser demain

Biomasse —
la bourrasque sent
le barbecue

Biomasse —
mon steak
trop cuit

Blêmes et masqués
mes fils ont peine
À respirer

Bottes de paille d’août
Demain seront isolant
Ou bien carburant ?

Brouillard d’automne
le covoitureur cherche
Radio Nostalgie

Bruit mat de l’eau
entre pétrole et lumière
je choisis le clair


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |


retour haut de page