Nos adhérents

Concours de poésie « Un Haïku pour le Climat » - édition 2015

Modif.: 22/12/2015

Du 15 février au 15 mai 2015, le CLER pour la transition énergétique a organisé le concours de poésie "Un haïku pour le climat".

Les internautes ont été invités à découvrir les haïkus en ligne via ce lien et à élire leurs haïkus préférés.

Règlement du concours

Qui peut participer ? Tout le monde ! Adultes, enfants, scolaires.... Le principe est simple : envoyez-nous vos inspirations éventuellement accompagnées d’une photo, d’un dessin dont vous êtes l’auteur (ou dont vous avez les droits d’usage) à haiku(arobase)cler.org ou sur Twitter #HaikuClimat

Vous trouverez ici le règlement complet du concours

Parlez-nous d’océan à la manière de Paul Valéry qui écrivait « la mer, la mer, toujours recommencée » ou du soleil, des vents, des éoliennes, de l’énergie de la biomasse, de votre bicyclette... Puisez votre inspiration dans les ressources des mers, des terres ou par les rues des villes et des villages. Glacez ou réchauffez la toile de vos vers...

Qu’est-ce qu’un haïku ?

André Duhaime a défini ainsi cette forme poétique originaire du Japon : « Un haïku, c’est tenter de dire l’instant dans l’instant. C’est un fragment, un flash, une poésie de la vie. C’est une forme d’écriture brève qui va droit au but et montre en trois lignes un moment privilégié de la vie. »

Si vous le souhaitez, vous pouvez twitter des haïkus toute l’année ! Cependant, du 15 février au 15 mai 2015, durant les dates officielles du concours, nous collecterons vos haïkus, et les meilleurs d’entre eux seront imprimés dans la revue CLER Infos et mis en ligne sur la base de données documentaires en ligne du CLER.

De plus, les auteurs lauréats recevront un abonnement d’une année à la revue Cler Infos et un exemplaire de l’ouvrage « Energie, changeons de cap ! » L’association NégaWatt s’associe à notre démarche en offrant aux lauréats un exemplaire de l’ouvrage « Changeons d’énergie ».

A vos plumes !!!

Le CLER pour la transition énergétique vous propose en primeur ces quelques haïkus :

- Croissance sans conscience.
Court terme et maison qui brûle.
Valse à contre-temps.

Paul Neau

- Au-dehors souffle le vent, gèle la bise,
En ma maison passive,
J’y suis indifférent

Raphaël Claustre

- Panneaux kaléidoscopiques, moulins électriques et cerfs volants,
Ribambelles d’éoliennes et de moutons...
Paysages en transition !

Jennifer Lavallé

- L’énergie perdue ce jour
Ne l’est pas pour demain
Mais le temps si.

Marie Moisan

Voici quelques exemples de haïkus japonais célèbres :

- L’herbe des champs
Libère sous mes semelles
Son parfum.

Masaoka Shiki (1866 - 1909 )

- Du cœur de la pivoine
L’abeille sort -
Avec quel regret !

Matsuo Bashõ (1644 - 1694)

- Le voleur a tout emporté,
sauf la lune
à ma fenêtre

Ryokan (1758 - 1831)

Téléchargez le règlement complet

retour haut de page