Nos adhérents

Des TEPOS 100 % renouvelables, c’est possible !

Modif.: 06/11/2014

S√©gol√®ne Royal a pr√©sent√© jeudi dernier l’appel √† initiatives « 200 territoires √† √©nergie positive pour une croissance verte » du minist√®re de l’Energie. Le cahier des charges vient de sortir. Qu’en pensent les territoires √† √©nergie positive ?

« L’apparition du concept de territoire √† √©nergie positive dans l’article 1 du projet de loi t√©moigne de l’importance que la ministre de l’√©nergie porte au d√©veloppement et √† la mise en œuvre de strat√©gies locales de transition √©nerg√©tique ambitieuses.

Mais il faut √™tre clair sur la d√©finition : c’est objectif 100 % renouvelables et approche en faveur du d√©veloppement local ! », avertit Jacky Aignel, pr√©sident de la communaut√© de communes du Men√© et fondateur du r√©seau Territoires √† √©nergie positive.

Depuis juin 2011, le r√©seau Territoires √† √©nergie positive (TEPOS) rassemble les territoires ruraux qui visent l’objectif de r√©duire leurs besoins d’√©nergie au maximum, par la sobri√©t√© et l’efficacit√© √©nerg√©tiques, et de les couvrir par les √©nergies renouvelables locales. Plus de 40 territoires sont d√©j√† engag√©s dans la d√©marche. Ils se retrouvent chaque ann√©e lors des rencontres nationales qui rassemblent plus de 300 participants. Cette ann√©e, rendez-vous les 24-26 septembre √† Mimizan pour la 4√® √©dition !

« Le minist√®re pr√©voit d’accompagner les territoires : club national, r√©seau des communaut√©s r√©gionales, d√©marche de labellisation, etc… Tout cela existe d√©j√† ! », s’√©tonne Yannick R√©gnier, animateur du r√©seau TEPOS. « Le minist√®re doit jouer la compl√©mentarit√© avec les dynamiques nationales, r√©gionales, territoriales existantes, pour en d√©multiplier l’efficacit√©. Plut√īt que de r√©inventer la poudre et semer la confusion… Nous sommes √©videmment ouverts au dialogue ».

Un exemple : la reconnaissance europ√©enne Territoire √† √©nergie positive, √©tablie et partag√©e par 10 pays europ√©ens, dont l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie, permet d√©j√† d’identifier les territoires engag√©s dans une transition √©nerg√©tique effective. Cette reconnaissance constitue un signe de qualit√©, garanti par la marque d√©pos√©e « TEPOS Territoire √† √©nergie positive ».

« Nous sommes convaincus de l’int√©r√™t d’un appel √† initiatives pour faciliter l’engagement des territoires. Il en existe d√©j√† depuis plusieurs ann√©es, √† l’initiative des R√©gions et de l’ADEME », souligne Jean-Marc Bouvier, vice-Pr√©sident de la Communaut√© de communes du Val de Dr√īme. « D’apr√®s notre exp√©rience, le plus efficace, c’est de soutenir les collectivit√©s pendant plusieurs ann√©es, √† partir d’un engagement politique √† atteindre le 100% renouvelables. Apr√®s une p√©riode d’amor√ßage, nos strat√©gies √©nerg√©tiques porteront leurs fruits : les projets et actions r√©alis√©s g√©n√®reront en effet des nouveaux revenus, des √©conomies et des emplois dans nos territoires ».

L’implication des territoires ruraux est n√©cessaire pour l’atteinte des objectifs nationaux fix√©s dans la loi. Ils doivent √™tre les principaux destinataires, dans la dur√©e, des aides « TEPOS » accord√©es.

« Demain, les territoires ruraux fourniront les villes en √©nergies renouvelables, dans une logique de coh√©sion territoriale, comme ils sont aujourd’hui leur pourvoyeur alimentaire. Les aires urbaines ne peuvent pas devenir 100 % renouvelables seules », pr√©cise Michel Maya, maire de Tramayes et co-pr√©sident du CLER. « Pour les villes, pr√©voir l’avenir, c’est donc consentir une rupture d’√©galit√© au profit de la solidarit√© avec les territoires ruraux, moins pourvus en moyens financiers ».

En savoir plus : www.tepos.fr

T√©l√©chargez le communiqu√© de presse :

PDF - 154 ko

retour haut de page