Nos adhérents

Eclairage & économies d’énergie : l’Allemagne mauvais élève avec le soutien de la France

Modif.: 18/03/2015

Tout comme les lampes à incandescence en 2009, il est prévu que les lampes halogène les plus énergivores disparaissent du marché à partir de 2016. C’est sans compter certains industriels allemands qui ne veulent pas renoncer à leur rente...

En effet, ces derniers souhaitent pouvoir encore “tirer sur la corde” de leurs usines ultra-rentables et lobbient pour repousser l’interdiction d’au moins 2 ans. Après un RDV début 2013 avec le Commissaire à l’énergie allemand de l’époque M. Oettinger, une étude fut rapidement menée pour appuyer cette demande de délai, reprise depuis par la Commission européenne.

Patatras : une étude indépendante publiée cette semaine démonte un par an les arguments justifiant ce délai :

  • sur le fait que les LED sont toujours une technologie confidentielle, CLASP démontre que le marché actuel des LED a 4 à 5 ans d’avance par rapport à celle considérée par la Commission pour justifier le délai, que ce soit en termes de performance comme en termes de prix ;
  • la perte d’emploi mise en avant par les industriels allemands oublie que les LED, principal technologie de remplacement a elle aussi créé des emplois, menacés si la réglementation était reportée. De plus, l’Europe exporte la moitié des halogènes qu’elle produit via des usines fortement automatisées. La fabrication de lampes halogènes spécifiques, intensive en main d’oeuvre, n’est pas concernée par l’interdiction.

Contre toute attente et malgré les intérêts économiques et environnementaux que représente l’avènement des LED en France1, la France s’est pour l’instant positionnée en faveur du délai sous l’impulsion du ministère du redressement productif.

Les impacts si la règlementaiton était repoussée ? 13,3 Mt de CO2 émis, 8,9 milliards d’euros d’économies d’énergie envolés au profit des rentes d’industries et au détriment de l’innovation permise par les entreprises ayant investi dans la technologie LED.

La décision finale devrait être prise tout début 2015. Quel jeu jouera la France ?

Plus d’informations sur le site coolproducts.fr

PDF - 111.1 ko
Communique de presse eclairage

retour haut de page