Nos adhérents

La transition énergétique, c’est l’affaire de chacun !

Modif.: 06/01/2016

La web-BD « Ma propre énergie » retrace les grandes étapes de l’histoire de l’énergie. En revenant, de façon ludique, sur les évolutions techniques, les décisions politiques et les initiatives citoyennes qui la ponctuent, ce projet de l’association Énergie partagée incite chacun à s’impliquer personnellement dans une transition énergétique locale.

Créer 439 000 emplois en dix ans, réduire les factures énergétiques des ménages modestes, baisser de 80 % nos émissions de gaz à effet de serre, renforcer la démocratie locale, valoriser les richesses de nos territoires et limiter nos importations les plus polluantes, renforcer notre sécurité d’approvisionnement et notre indépendance énergétique… La liste des arguments plaidant en faveur de la transition énergétique est longue. Pourtant la France peine à s’y engager.

A chaque pas en avant, une irrésistible force d’inertie nous ramène en arrière. Faut-il que les intérêts soient forts pour empêcher un programme si alléchant de se mettre en œuvre ! Une technostructure lie intimement une poignée de grandes entreprises et une administration centrale autour d’une culture de la centralisation. Centralisation des décisions qui, par conséquence, conduit à des solutions centralisées, des bénéfices centralisées au sein de grands groupes…

C’est pourtant au contraire des richesses largement réparties, qu’il nous faut aller exploiter aujourd’hui, des sources d’économies d’énergie et production renouvelable diffuses, présentes en petites quantité sur tout le territoire national. Là, dans chaque véhicule, des litres de carburant à économiser, ici sur cette toiture, une centrale photovoltaïque pour valoriser le soleil, là dans ce bois, de la chaleur pour nos logements…

Pour réussir cette transition, chacun devra jouer son rôle. Celui qui a été cantonné au rôle de consommateur d’énergie pendant quelques décennies est en train de devenir un acteur d’un système énergétique qui lui était présenté jusqu’alors comme trop complexe pour lui. Une affaire d’expert lui faisait-on comprendre. Chacun est pourtant bien en mesure de comprendre l’intérêt d’isoler un logement ou de produire localement l’énergie dont nous avons tous besoin. Chacun comprend aussi tout l’intérêt d’agir collectivement, d’unir ses forces pour qu’une forêt donne lieu à une filière de bois énergie collective plutôt que d’en assurer seul toute l’exploitation ou pour que le vent qui souffle sur nos jardins soit moissonnés par des éoliennes collectives qui sauront produire de l’électricité pour de nombreux foyers.

Malgré un contexte encore hostile et malgré la crise, on observe un grand mouvement de reprise en main de de l’énergie par les acteurs locaux, les citoyens, les collectivités locales, les entreprises, etc. De la simple maison aux vastes projets de territoires, partout se multiplient les actions et les réalisations d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables… Depuis quelques années il n’est plus nécessaire de se rendre en Autriche ou en Suède pour observer cette lame de fond et en constater les bénéfices et la prospérité qu’elle induit.

C’est à partir de ces projets collectifs, rassemblant tous les acteurs et construits au cœur de nos territoires que nous réussirons la transition énergétique. Et c’est en mettant au service d’un projet commun que chacun pourra valoriser sa propre énergie.

- Découvrez la web-BD « Ma propre énergie » en intégralité.

- Retrouvez cet édito de Raphaël Claustre, délégué général du Réseau pour la transition énergétique (CLER) sur le site mapropreenergie.fr

- L’association Énergie partagée réunit tous les acteurs de la transition énergétique locale et citoyenne, et intervient au niveau national pour sensibiliser et mobiliser sur les enjeux des projets citoyens.

retour haut de page