Nos adhérents

Programmation pluriannuelle de l’√©nergie : le compte n’y est pas

Modif.: 14/04/2016

Alors que la France s’appr√™te √† signer l’Accord de Paris le 22 avril, l’un des √©l√©ments cl√©s de sa mise en œuvre sur le territoire national reste toujours dans le flou. La programmation pluriannuelle de l’√©nergie (PPE) qui doit traduire les objectifs de la loi sur la transition √©nerg√©tique en chiffres concrets pour 2018 et 2023 devrait n’√™tre que partiellement mise en consultation aujourd’hui. En affichant uniquement des objectifs sur les √©nergies renouvelables, le gouvernement soigne davantage sa communication qu’il ne donne un cap pour les acteurs des fili√®res de l’√©nergie et de l’efficacit√© √©nerg√©tique.

La programmation pluriannuelle de l’√©nergie a √©t√© une grande avanc√©e de la loi de transition √©nerg√©tique. Elle doit offrir une vision globale √† moyen terme en partant de sc√©narios de consommation et en d√©clinant toutes les sources d’√©nergie. Pourtant, les premi√®res orientations qui devraient √™tre mises en consultation par la ministre ne donneraient aucune indication sur le sc√©nario de consommation retenu, en particulier pour l’√©lectricit√©. Seule la production d’√©nergies renouvelables serait pr√©cis√©e. Pour Anne Bringault, coordinatrice sur la transition √©nerg√©tique pour le R√©seau Action Climat et le CLER, « sans orientations sur l’√©volution de la consommation et sur les autres sources de production, le nucl√©aire et les √©nergies fossiles, les objectifs d’√©nergies renouvelables et d’efficacit√© √©nerg√©tique resteront des vœux pieux. »

Alors qu’il vante son exemplarit√©, le gouvernement ne peut pas se permettre de rester dans un flou qui fragilise les fili√®res d’avenir et les emplois qui les accompagnent. Il est urgent de mettre en consultation une PPE compl√®te et coh√©rente avec les objectifs de la loi sur la transition √©nerg√©tique. Pour Rapha√ęl Claustre, d√©l√©gu√© g√©n√©ral du CLER, « il est vain de d√©caler la publication de la PPE pour √©tudier de nouvelles hypoth√®ses. Tous les sc√©narios ont d√©j√† √©t√© √©tudi√©s et aucun ne conduit √† une hausse de la consommation d’√©lectricit√©. »

Contacts presse : Anne Bringault du CLER et RAC - 06 07 34 40 67.
Rapha√ęl Claustre du CLER - 06 03 85 87 96.

Word - 133.5 ko

Le projet d’arr√™t√© a √©t√© envoy√© aux membres du Conseil sup√©rieur de l’√©nergie. Au lieu d’une feuille de route donnant le mix √©nerg√©tique vis√© d’ici 2023, le projet n’est qu’une mise √† jour du pr√©c√©dent arr√™t√© de 2009. En ne donnant ni la trajectoire de consommation d’√©nergie ni la production d’√©nergie fossile et nucl√©aire, il est bien peu cr√©dible.

retour haut de page