Nos adhérents

Transition énergétique : Les citoyens se déclarent prêts à aller de l’avant !

Modif.: 23/04/2015

Alors que le débat sur la transition énergétique peine à avancer, confronté à certains corporatismes, samedi avaient lieu les journées citoyennes. Plus de 1000 citoyens ont débattu dans 14 régions de métropole et d’outre-mer.

Alors que le débat sur la transition énergétique peine à avancer, confronté à certains corporatismes, samedi avaient lieu les journées citoyennes. Plus de 1000 citoyens ont débattu dans 14 régions de métropole et d’outre-mer. Ils ont ensuite répondu à des questionnaires et les résultats sont sans appel : Après avoir pris connaissance de la situation énergétique française et internationale et des enjeux et perspectives, ils plébiscitent une transition énergétique axée sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables et y voient une « chance de s’engager dans un nouveau modèle de société ».

Les panels de citoyens qui se sont réunis en Régions considèrent qu’aller vers une forte réduction des consommations d’énergie en France, c’est d’abord une chance pour la société française parce que cette réduction va demander de nouveaux équipements et de nouvelles activités qui vont soutenir l’économie. Pour eux, c’est en second lieu une chance pour les ménages et les entreprises qui vont pouvoir maitriser leur facture énergétique tout en vivant ou fonctionnant comme maintenant, en mieux.

Pour les citoyens ayant participé à cette opération, la transition énergétique est source d’innovations et de développement économique, à condition d’introduire une fiscalité écologique et incitative. Ainsi, parmi les grandes décisions, issues du débat national, celles qui leur paraissent les plus importantes à mettre en œuvre rapidement sont le lancement d’un vaste programme de recherche et développement au niveau national et européen, la réorientation des investissements vers les énergies renouvelables et le développement de filières économiques et l’introduction d’une fiscalité écologique et incitative : Prêt à Taux Zéro, subvention, déduction fiscale, certificats énergie, système de bonus/ malus...

S’ils sont conscients d’une hausse inéluctable du prix de l’énergie, ils la jugeraient acceptable si le nouveau modèle énergétique a des effets positifs sur l’environnement et la santé, s’il a des effets positifs et d’ampleur sur l’emploi et l’économie française, si l’augmentation du prix de l’énergie ne se ressent pas dans sa facture du fait de la réduction de sa consommation globale d’énergie et si l’évolution du prix tient compte des comportements avec un système de bonus/malus.

Enfin, leur vision de l’aboutissement de cette transition énergétique à l’horizon 2050 est éloquente : La majorité de l’énergie est produite et consommée localement, à l’échelle des bassins de vie, la France est autonome sur le plan énergétique, du coup la balance commerciale s’est rééquilibrée, et la création de nouvelles filières économiques liées aux énergies renouvelables a permis de créer des milliers de nouveaux emplois.

Des représentants des ONG et associations de protection de l’environnement rencontreront demain Jean-Marc Ayrault, en présence de Delphine Batho, pour faire entendre cette voix citoyenne.

Article extrait du site commun des associations et ONG du débat : http://transitionenergetique.org

retour haut de page