Nos adhérents

Le scénario négaWatt actualisé et enrichi en 2016

Modif.: 14/04/2016

Renforcée par la crédibilité et la rigueur de son scénario 2011, l’association négaWatt a fait ses preuves en matière de prospective énergétique. En 2016, les « scénaristes » de négaWatt veulent aller encore plus loin en actualisant et en renforçant le scénario, afin notamment de continuer à alimenter le débat public à l’approche des élections présidentielles.

A quoi sert le scénario négaWatt ?

Grâce au potentiel de réduction des consommations d’énergie rendue possible par la sobriété et l’efficacité énergétiques, le scénario négaWatt a permis de prouver la faisabilité technique d’un avenir fondé essentiellement sur des énergies renouvelables. Complété par des études démontrant également tout son intérêt économique (créations d’emplois non délocalisables, réduction des importations...), il s’est révélé être un précieux outil de démonstration chiffrée et argumentée d’une véritable transition énergétique. Le scénario négaWatt a été l’une des trajectoires de référence étudiées dans le cadre du débat national sur la transition énergétique. Certains objectifs du scénario ont même été repris, partiellement ou totalement, dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015. Le scénario négaWatt, comme celui de l’Ademe, a notamment démontré la nécessité de diviser par deux notre consommation d’énergie finale à l’horizon 2050 pour respecter les engagements climatiques de la France (le « facteur 4 ») : cet objectif essentiel figure désormais dans la loi.

Pourquoi renouveler l’exercice ?

Depuis cinq ans, la transition énergétique n’a pas vraiment démarré, même si des éléments positifs sont constatés. Il est donc nécessaire de mettre à jour les données afin de prendre en compte le retard pris depuis la réalisation du dernier scénario, en intégrant également l’évolution du contexte, par exemple économique, autour de l’énergie. En complément, les experts de l’association souhaitent renforcer et enrichir le scénario 2011 avec notamment une analyse plus fine des impacts sociaux, économiques et environnementaux de la transition énergétique (précarité énergétique, émissions de particules fines...) Enfin, 2016 est une année charnière : il faut poursuivre les efforts faits avant et pendant la COP21, et permettre à l’énergie de garder une place importante dans le débat public, dans la perspective de la prochaine campagne présidentielle.

Comment contribuer à la réalisation du scénario 2016 ?

La réalisation du scénario négaWatt 2016 représente plusieurs centaines de jours de travail dont une part importante sera assurée bénévolement. L’association a néanmoins besoin de soutien pour financer une partie du travail. Un appel à don a donc été lancé sur la plateforme Zeste de la Nef, jusqu’au 30 avril. Si les contributions le permettent, une vidéo d’animation pourra également être réalisée afin de valoriser le scénario et le rendre le plus accessible possible. Soutenir négaWatt, c’est vous associer à son travail d’expertise et contribuer à la mise en œuvre d’une véritable transition énergétique.

- En savoir plus et faites un don sur Zeste.coop du 22 mars au 30 avril 2016

retour haut de page