Nos adhérents

A+, A++ ou A+++ : ces étiquettes incomprises devraient disparaĂ®tre

Modif.: 16/12/2015

Signe européen le plus connu après l’euro, l’étiquette énergie est un puissant outil de promotion de l’efficacité énergétique. Malheureusement, beaucoup de produits qui y sont soumis se situent pour l’essentiel dans les classes A+, A++ et A+++... ce qui réduit presque à néant tout son intérêt pédagogique. Il est donc urgent d’entamer une réforme profonde du système. C’est l’intention de la Commission européenne qui a fait circuler une proposition de révision durant l’été 2015. Le Conseil de l’Europe s’en est rapidement saisi, ce qui a permis aux Etats-membres d’en débattre et d’aboutir à un compromis fin novembre.

Même si le chemin reste encore long avant l’adoption définitive d’un texte, deux améliorations majeures semblent se dessiner. D’une part, un rééchelonnement avec le retour au principe de l’étiquette A à G et la disparition des classes A+, A++ ou A+++ incomprises du consommateur. D’autre part, la création d’une base de données en ligne qui permettra d’avoir enfin la vue d’ensemble du marché qui manque cruellement aujourd’hui. Elle facilitera la surveillance du marché et fournira les données plus fiables indispensables à la réalisation des études préparatoires et d’impacts. Elle pourra aussi servir d’outil d’information pour les consommateurs.

De nombreux autres points restent néanmoins à améliorer comme la procédure de réechelonnement (dont la durée ne doit pas dépasser trois ans) ou bien la surveillance du marché. La balle est dorénavant dans le camp du Parlement qui doit définir sa position. S’en suivra ensuite un trilogue, le CLER espérant une co-décision avant la fin de la présidence néerlandaise (fin juin 2016).

- Pour suivre l’actualitĂ© des directives europĂ©ennes sur l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique, visitez le site internet Coolproducts.fr

retour haut de page